Vous êtes ici : Tutos-Veille.fr » intérêt pro de … » La veille : pourquoi en faire ? pourquoi l’organiser ?

La veille : pourquoi en faire ? pourquoi l’organiser ?

Avant de commencer cet article, je pense que la veille demande deux qualités :

  • la curiosité (pour découvrir de nouvelles sources)
  • la persévérance (pour être régulier dans l’application de cette tâche)

Renforcées par la passion, elles seront vos armes d’informations massives !

Pourquoi perdre du temps à mettre en place une veille ?

J’ai développé cette idée en 4 articles sur le blog du Brand Content Marketing dans le cadre d’un projet tuteuré. Je ne vous réécrirais donc pas ces articles ici, mais je vous propose une synthèse rapide de mes motivations à veiller depuis toujours.

Etre attentif à ce qui se dit, à ce qui se fait, et communiquer sur ces découvertes

Débutons par une définition de la veille

Pour moi la veille est un complément de ma recherche d’informations. Elle me permet de me tenir au courant des dernières nouveautés de mon domaine comme les humeurs de Google ou d’être attentive à la réputation de ma marque « Laline74 – Laureline Lefebvre ». Je suis web-marketeur, c’est un secteur qui va très vite, ne pas me tenir informée est un risque de propositions inadaptées à mes clients !

Elle me permet aussi de me tenir au courant des dernières découvertes de mes collègues de promotions. Certaines sont pleines de promesses comme celui-ci et celui-là.

Pour une définition plus exhaustive et institutionnelle de la veille, je vous renvoie aux très bons articles des infostratèges. (des informations sont parfois impérissables, même si elles datent d’il y a quelques années).

Analyser vos besoins

Ce blog va vous permettre d’aborder certains outils. Les outils sélectionnés sont le reflet de ma pratique. Vous en trouverez certainement d’autres plus adaptés à vos propres utilisations. Je change moi-même parfois d’outils pour des raisons stratégiques.

Cependant le marteau ou le tournevis ne font pas tout et je pense que votre temps coût cher. Donc il faut un minimum d’organisation pour éviter de passer 10 vies à tout lire et se concentrer sur ce qui vous sera vraiment utile. Une des méthodes universelle pour la rédaction d’article, la gestion de projet, la recherche d’informations… c’est la méthode CQQCOQP.

Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Pourquoi ? Combien ? Pourquoi ?

Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Pourquoi ? Combien ? CQQCOQP

7 petites questions qui vous permettront de mettre à plat vos besoins et d’adapter vos outils à ceux-ci (et de gagner du temps). Sur Brand Content Marketing, je vous propose une étude de cas sur un domaine particulier.

Trouver les bonnes ressources d’informations

Les informations se cachent sous de multiples formes : texte, image, audio, vidéo, évènement. Et pour ne pas nous faciliter la tâche, elles se dispersent sur de nombreux supports, voir recroisent ces supports : blog, newsletter, réseaux sociaux, salons, journaux papier, télévision…

Panorama des médias sociaux

En fait on trouve facilement des sources d’informations aujourd’hui, l’important est de pouvoir juger de la pertinence de ces sources : la notoriété de l’auteur, la qualité du contenu, la date de ces publications… (un écrit ancien peut être meilleur qu’un écrit récent, un écrit récent peut être plus pertinent qu’un écrit ancien ;-))

Pour vous aider, retrouvez mon panorama des sources d’informations ici.

Outils pour ma veille

Les principales formes des informations que je suis sont celles-ci : alertes mails, flux RSS, newsletter et réseaux sociaux. J’ai donc adopté des outils qu’on appelle agrégateur comme Netvibes pour regrouper la lecture de toutes mes informations depuis une unique plateforme. Vous retrouverez tous les tutoriels concernant les agrégateurs dans cette catégorie.

Comme je republie beaucoup derrière, j’utilise aussi directement depuis les services d’origines comme Twitter, Facebook ou d’autres outils.

Et vous ? Comment vous organisez-vous ?

Articles sur des thèmes similaires

« »

Laissez un commentaire