Accueil » La nouvelle directive européenne « copyright » Est-ce que ça vous concerne ?

La nouvelle directive européenne « copyright » Est-ce que ça vous concerne ?

Dans cette vidéo, je vous parle de la nouvelle directive européenne « copyright » qui sera discutée le 12 septembre 2018.
Si vous êtes entrepreneur, info-preneur ou web-entrepreneur, et que vous publiez du contenu sur plusieurs plateformes et réseaux sociaux, vous êtes concernés.

Le lien (en anglais) sur l’explication des enjeux de cette directive: www.saveyourinternet.eu

Pour faire vos propres recherches en français sur le sujet, tapez “directive copyright” sur Google

Le parlement européen examine une réforme assez controversée du copyright. Ce texte peut changer l’utilisation d’Internet.

Ce projet de directive européenne est censé adapter les droits d’auteur aux usages numériques.

L’ensemble de l’industrie culturelle, les médias, les artistes et auteurs sont largement partisans de ce texte qui favorise une meilleure rémunération des créateurs et des éditeurs dans une économie dominée par Internet.

Quels sont les opposants ? Ce sont les grandes entreprises du Web qu’on appelle les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft pour les principaux)

Parmi les opposants  on trouve également les défenseurs de la liberté numérique.

Pour les grosses compagnies du Web, ce texte présente un danger pour leur business model basé sur du contenu gratuit et à profusion, et pour les défenseurs de la liberté numérique, c’est une attaque à la liberté d’expression.

Une gigantesque bataille de lobbying a eu lieu, entrainant une défaite pour les ayants droit.

En effet, le Parlement a refusé, le 5 juillet dernier, d’avaliser la version du texte élaborée par la commission juridique du Parlement européen.

Rarement un sujet et un dossier n’a suscité autant d’affrontements, tant au Parlement européen que dans les médias.

Les députés européens se sont réunis au complet cette semaine, et doivent maintenant revoir une nouvelle version du texte, alors que les différents acteurs concernés ont promu massivement ces dernières semaines leurs arguments pour ou contre ce texte.

Plusieurs dizaines d’amendements vont être soumis au vote.
Comme il s’agit d’une directive, si elle est adoptée, chaque Etat membre doit la traduire au niveau de son droit national.

Selon les pays, il pourra donc y avoir des variantes de cette directive.
Il faut savoir que la version qui sera validée par le Parlement ne sera pas définitive car elle devra être conciliée avec la version qu’a adoptée le Conseil de l’Union européenne, c’est à dire les Etats membres.

Vous voyez que c’est assez complexe et même tortueux, étant donné qu’il y a d’énormes intérêts en jeu.

C’est pour ça qu’en tant que “petit” créateur de médias et de contenus originaux, tout cela ne va pas changer grand-chose pour nous.

Si au final notre oeuvre est originale et nous avons tous les fichiers originaux en notre possession, nous pourrons faire notre travail de promotion quels que soient les médias, et même si nous devons changer plusieurs fois de plateformes de diffusion au cours de notre carrière (ce qui sera sans doute le cas si on observe le passé)